Résidence collective 

Du 17 au 23 Juillet 2023




Sortie de résidence

Dimanche 23 Juillet
de 14H à 22H
Centre Hospitalier de Vauclaire, Vauclaire, MONTPON-MÉNESTEROL (24)

À PARTIR DE 14H :
Visite de l'installation sonore de Gilles Dequidt
Son et lumière de poche par Émilie Weber et Magali Nidelet
Écoutes sonores par projetMORSE (Baptiste Joxe et Alexandrine Bourgoin)

17H30 :
Improvisation au violon amplifié par Émilie Weber

18H :
Concert de Géométries par Miha Trifa et Gaël Biscuit

19H à 21H :
Pause gourmande
Buvette sans alcool et grignotages sur place Possibilité d'apporter son pique-nique

21H :
Concert de Temps Mille par Guilhem Toll et Mayeul Irlinger

Tout public sans limite d'âge Participation libre guidée





Les projets artistiques



Son et lumière de poche

Installation sonore et photo

Magali Nidelet, ancienne libraire, a longtemps pratiqué la photographie en amatrice avant d’en faire son métier. Elle a notamment développé une pratique autour du sténopé et du photogramme, qu’elle s’attache à transmettre auprès d’adolescent·e·s. Actuellement, elle travaille sur des tirages argentiques en noir et blanc destinés à la création de plusieurs fanzines.

Emilie Weber explore depuis une vingtaine d’années les possibilités du violon dans le cadre de projets de composition, d’interprétation ou d’improvisation. A travers la pratique de l’improvisation libre, elle développe son jeu acoustique dans le cadre de différents projets (Emil 13, L’Archipel Nocturne, etc.). Depuis plusieurs années, elle explore une pratique de l’enregistrement de terrain (field recording) pour en tirer pièces naturalistes et compositions électroacoustiques.

Sous forme d’exposition sonore et photographique les deux artistes vont présenter le fruit de leur errance, de leurs rencontres et de leurs recherches durant la résidence.





Installation sonore et vidéo interactive

Gilles Dequidt est plasticien du son et réalisateur multimédia. Il vit et travaille à Rouen. Diplômé de l’école des beaux arts de Rouen, il poursuit ses études avec une formation en électronique puis suit des cours en classe d'électroacoustique à l'EMDR Dieppe. Dès les beaux-arts, il s’intéresse aux arts sonores, à travers une recherche mêlant les arts et la technologie.
Spécialisé dans la réalisation d'interface homme/machine, il construit des dispositifs programmables, des lutheries électroniques, des interfaces et des environnements interactifs.
Il collabore et assiste des artistes plasticiens, musiciens, architectes dans leurs réalisations : réactualisation d'œuvres multimédia, développement de système de spatialisation du son, développement électronique et logiciel, mobiliers interactifs, scénographies multimédias.
« Gilles Dequidt approfondit, à travers les machines dont l’homme s’est entouré, des ressorts poétiques » (Marc Donnadieu).





Bande et chant (entre autres)

Le duo Géométries mélange diverses sources sonores spatialisées : chant (le plus souvent a capella), lecteurs à bande sur piles (parfois en diffusion directe, parfois sonorisés pour plus de pression acoustique), incursions de vielle à roue, mini-accordéon et tapophone (instrument auto-construit, avec cordes basses et touches de machine à écrire).

Suivant un déroulé de micro-événements, les déplacements de Géométries construisent un rituel chorégraphique sobre, minimal, parfois drôle. Empreints de musiques traditionnelles roumaines autant que de musiques électroacoustiques, Géométries est constitué de Miha Trifa (mélodrame ethnographique, mer intérieure et vigneronne à l’Absurde génie des fleurs) et de Gaël Biscuit (Bonne humeur Provisoire, Autoknack, marionnettiste de l’Institut Bancal et facteur du label Animal Biscuit).

Après une belle tournée suite à la sortie de leur album “La tristesse du facteur”, les deux artistes vont profiter de .reside.23, pour travailler à de nouveaux dispositifs et de nouveaux morceaux.





20h


Machines et ordinateur

Mayeul Irlinger aime faire du bruit avec tout ce qu'il trouve : jouets pour enfant, instruments chinés dans les brocantes et vide-greniers, sons de la nature, objets qui rappent et qui font "cloc" etc. Il explore avec malice les champs sonores et musicaux en s'inspirant de la spontanéité des enfants. Il a créé en 2010 le label Tomaturj et le Studio de l'Arrière Monde, qui ont déjà produit une quarantaine de projets musicaux. Il est par ailleurs, auteur-compositeur et artiste plasticien.

Guilhem Toll développe la création d’œuvres animées, machinales et sonores. Confection plastique, mécanique, électronique et sonorisation sont les médiums d’une recherche sur la vibration, la temporalité, les rythmes et les cycles, les équilibres dynamiques, les phénomènes de résonance et de sympathie physique, l'harmonie et le son.

Pendant .reside.23, ils travailleront sur leur projet Temps Mille. Mélange de low-tech et high-tech spatialisé, le binôme improvise de sons bruts et de textures remixés en live, additionnés de fréquences plus contemporaines. Un jeu complémentaire s’installe, où l’imprévu et l’aléatoire, voire l’accident, deviennent source créatrice d’une poésie organique, une musique ethno-trance aux reflets néo rétro futuristes.




Vidéo réalisée pendant la résidence







Résidence d’écriture


Performance sonore 

Baptiste Joxe et Alexandrine Bourgoin sont artistes associé·e·s de projetMORSE.
Entre autres activitées de créations sonores, de médiation artistique et d’organisation d’évènements culturels, les deux artistes, mêlent lors de séances d’écoutes sur multidiffusion et/ou au casque leurs recherches sonores, musicales, d’archives.

Pendant .reside.23, iels poursuivront leurs recherches initiées en 2022 sur le son des vins effervescents en vue de la création d'une performance/dégustation.

Toute l'après-midi du 23 juillet iels proposeront à l'écoute une sélection d’oeuvres diverses, fruits de recherches et de découvertes, ainsi que de compositions de leur cru.










Partenaires


       .     


                                   






                


Faire un don





© Guillaume Ettlinger